#53 / Pauline Cortinovis

par revuespam

COSMOS

Cosmos
Point
Planté là
Aveugle à toutes choses
Les propulse
À l’envers du monde
Tel qu’il fut.

 

FLOR DA NOITE

Tu repousses mes folies
à leur marge

Au bord du silence
un point d’ultime confusion

Le cercle d’écume
s’élargit et s’affine

Je m’évapore.

Tu me dis
Je voudrais être au fond de l’océan.
As-tu déjà marché au fond de l’océan ?
Là où le sable est sec
Là où le ciel est cerné d’eaux
Solides
Tenues seulement par ton souffle.

Tu dis la violence et la destruction
Font partie des choses
Du monde
Là est leur valeur
Leur valeur est de nous rendre valeureux.

Tu me dis
Je peux être pire, tu sais.
Tes yeux roulent, cherchent en vain leurs bords
Flou, panique.

Je prie
Qu’un jour
Le Grand Lasso de Feu
Fait de la Corde du Cœur
Fende la nuit
Pour y redessiner le double cercle
De ton regard
Égaré.

Publicités